DEBAT SUR LA NOMINATION DE YAO N’DRE A LA COUR CONSTITUTIONNELLE : c’est le débat sur la constitution d’aout 2000.

Publié le par abib dodo

 

 

 

Tous les clans bourgeois Opposés au FPI Ont critiqué la décision de nomination de Paul Yao N'dré par le Président de la République à la Cour Constitutionnelle. Ils le soupçonnent de partialité  voiture ce dernier est ami au chef de l'Etat selon les propos de ce dernier. Cette Manifeste CEST Inquiétude Motivée par le fait que nous sommes à la veille des élections et cette institution Devra légiférer sur la validité des candidatures des  ADVERSAIRES au chef de l'Etat À ces élections. Loin de toutes les passions, la question Qu'il Faut se poser est de savoir si cette candidature est conforme aux textes de lois. Pour rappel, Il Faut Relever que les candidatures Speakers  Dans Soit le cadre de textes de lois ou en dehors de textes. Dans le cas d'espèce, il est à constater que le Président de la République une agit Conformément à la Constitution Qui lui donne le pouvoir de Nommer à ce poste sans Aucune restriction. Les textes ne définissant pas les Critères de mise en candidature à ce poste, il est libre de choisir Donc Qui il veut. Il aurait pu fils Nommer épouse Simone Gbagbo, fils fils ou Michel tout autre membre de sa famille ou de sa chapelle politique à ce poste. Ce ne pas Serait ce une première Dans paie. Tous Les différents clans bourgeois Qui l'précéder sur à la Présidence de la République agit Ont Ainsi temps de tous. PAR CONSEQUENT, IL nya pas Donc à pleurnicher sur cette voiture mise en candidature Le Chef de l'Etat fait Appliquer N'a Que la Constitution. Débat Doit S'il y en avoir, Doit être  Le Débat sur les textes de lois sur Lesquels Le Président de la République Fondé S'est pour faire c'est cette mise en candidature à dire la constitution d'aout 2000. Il Faut se poser la question à savoir si cette constitution est démocratique, si elle garantie la séparation et la liberté du pouvoir judiciaire de l'exécutif, si elle ne codifié Pas la tricherie et la ruse dont toute personne au pouvoir en userait pour le confisquer . Sont Ce CES questions-là Qui méritent d'être posées. Tout débat en dehors de celui-ci »N'est Que fuite en avant Spéculations et inutiles. En effet tous les bourgeois Veulent un Etat fort. Dans le cas actuel de la Côte d'Ivoire, la Constitution fait du Président de la République un monarque constitutionnel. Tous les pouvoirs concentrés Sont Dans Les mains d'un individu sans et borné. Il nomme aux emplois civils et militaires. Il est le chef de l'administration, de la magistrature et de l'armée. Il nomme les hauts magistrats (Cour Suprême,  Haute Cour de justice, la cour d'appel, Cour Constitutionnelle, procureur de la République, un tribunal militaire, etc), Ceux là même Qui sont censes Le Contrôler et Arrêter L'En cas d'abus. Mettant Ainsi la liberté et l'indépendance du pouvoir judiciaire sous le boisseau, la transformant Ainsi en Une justice aux ordre Qui couvre tous les abus et autres crimes commis par le pouvoir. Cette Constitution ne laisse Aucune place au contrôle et à la sanction populaire. En meme temps Qu'il affirme la séparation des pouvoir, il s'arrange à Mettre le pouvoir judiciaire aux ordres de l'exécutif. Tous les bourgeois mettent sous silence le caractère anti démocratique et réactionnaire de la Constitution, voiture Chacun d'eux Nourrit le secret espoir de se Hisser au pouvoir de AFIN Utiliser pour l'opprimer SES ADVERSAIRES politiques, Le Sang et sucer la moelle du peuple devenant Ainsi un despote, Dans un monarque Une République dont la seule Volonté et vaut appréciation Loi et Règle de conduite. Nous n'avons Cesse of this Dénoncer depuis Constitution fils Élaboration et son adoption. Elle est chauvine et ségrégationniste de codifié le type de voiture elle l'exclusion et la Xénophobie. Tous les bourgeois reconnaissent Qu'elle est mauvaise en soi mais refusent d'Engager le débat et la lutte pour l'abrogation fils. Quant au pouvoir FPI, il s'accroche une voiture de cette Constitution il ne voit sa survie Qu'à travers elle. Il la viole tous les jours, la brandit et  L'SA applique quand l'organiser et de refuser tous débat autour d'elle.  Donc il appartient aux masses populaires de s'organiser et de se mobilisateur pour rejoindre le front de lutte pour l'abrogation de cette Constitution pour garantissant Une nouvelle, l'expression et le plein exercice de la souveraineté populaire, l'indépendance et la Liberté du pouvoir judiciaire Dans une république démocratique et moderne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article